© 2018 by AC-LOGIQUE

© 2018 ADS COMPANY

  • LinkedIn - White Circle

L’usine 4.0, c’est quoi ?

DÉCRYPTAGE


Présentée comme la 4e révolution industrielle, après la mécanisation, la production de masse au 19e siècle et l’automatisation de la production au 20e siècle, elle se caractérise par l’intégration des technologies numériques dans les processus de fabrication.

L’usine connectée permettra-t-elle de rebattre les cartes de la mondialisation ? C’est l’avis d’experts et du gouvernement français qui a lancé en 2013 ses 34 plans de reconquête industrielle. L’usine du futur y est décrite comme un moyen de relancer l’industrie française. Pour relever ce défi, elle s’appuiera sur la convergence entre l’industrie et le monde du numérique. La « smart factory » – ou Usine 4.0 – vise à réaliser de nouveaux gains de compétitivité et à optimiser des consommations par l’efficacité énergétique. La production est notamment maximisée en fonction du coût de l’énergie et de sa disponibilité au cours d’une journée.


En théorie, ce rapprochement ne présente pas d’obstacles majeurs puisqu’il repose, en partie, sur des outils existant déjà : capteurs, automates, Big data, Internet des objets, Cloud Computing… Dans la pratique, le challenge ne sera peut-être pas aussi facile, car il implique la mise en place une nouvelle organisation du mode de production qui donne une plus grande importance au réseau. Connectées entre elles, les machines d’une usine (ou de plusieurs sites) et des capteurs s’échangent des informations.


Cette communication continue et instantanée entre les différents outils et postes de travail intégrés dans les chaînes de fabrication et d’approvisionnement permet d’optimiser des process manufacturiers et d’améliorer la flexibilité afin de s’adapter à la demande en temps réel et de mieux satisfaire les besoins individuels de chaque client.

Pour relever ce défi de la personnalisation des services et des produits, l’usine connectée doit bénéficier d’une logistique parfaitement rodée.


C’est l’un élément clé de l’Industrie 4.0. L’administration de la chaîne d’approvisionnement (supply chain management, en anglais) concerne notamment le stockage des produits, le transport, les équipements (camion, chariot élévateur…), les fournitures (emballage, carburants…), la planification et les systèmes d’information et de contrôle de gestion.


Lire la suite de l'article >